Première.

Publié le par Ephélide

C'est marrant, j'avais l'intention de faire un premier post expliquant un peu l'externat, cette grande galère dans laquelle plein d'étudiants en médecine s'embarquent actuellement (certains autres y étant depuis un ou deux ans déjà), en parlant éventuellement de la première galère, de la première déconfiture. J'avais un peu imaginé ce qui pouvait m'arriver. Un stage pourri. Un chef de service irrascible. Un ou une costagiaire insupportable. Des trous de mémoire à répétition lorsqu'interrogée par un médecin....
Oh je ne perds pas espoir, tout ça va m'arriver.
Simplement ma première galère m'est tombée dessus sans prévenir, sans que je l'aie vue venir. Merci les gars, c'est les meilleures.

Donc, je déposais benoîtement mon dossier d'inscription à la fac, très étonnée par le montant plus faible que les années précédentes des droits d'inscriptions. C'est quand la monolithique mais néanmoins aimable secrétaire, avisant que j'avais coché la case "LMDE", m'a avertie "Ah non mais vous n'avez plus droit à la sécurité sociale étudiante, hein, maintenant vous êtes salariée, faut vous inscrire à la caisse de sécu", que j'ai compris que ça y était, j'étais rentrée.

Hein ? Pardon ? Stop. On arrête.

"salariée". Je vois déjà vos têtes. Genre "oh les petits cons, en plus de se la raconter toute la journée dans leur blouse et de troncher les infirmières nues sous leurs blouses, ils sont payés !".
Alors précisons que les infirmières ne sont pas nues sous les blouses. En plus elles portent des pantalons blancs aussi seyants que des portes de prison (heureusement pour elles). Et surtout, avec la féminisation des études de médecine, nous les filles sommes plutôt majoritaires, donc infirmières et nudité, une majorité d'entre nous s'en fout.
De fait, on préfère les pompiers quand ils amènent des gens aux urgences. Je plaisante. Non, ça c'est typiquement LE fantasme gratuit. Beaucoup sont replets et moustachus. Ouais, ça brise un mythe, je sais.  Sauf toi, si tu me lis et que tu es pompier, je suis sûre que tu es la perle, que tu es l'exception, que tu es la beauté incarnée et que ta seule présence fait se pâmer l'ensemble de la gente féminine (ne jamais prendre le risque de vexer un lecteur potentiel le premier jour).
En plus on ne fait pas que frimer sous nos blouses, on sert (vaguement) à quelque chose.

Et pour finir, notre salaire est de l'ordre de 100 royaux mais néanmoins petits euros par mois. L'inscription à la fac, c'est déjà presque trois mois de "salaire".

Donc calmez, vous, pas de quoi s'affoller. Ne vous en faites pas pour le "petits cons", c'est déjà oublié, je suis pas rancunière.

Bref.

La sécu.
Vous chers étudiants qui vous débattez actuellement avec les Charybdes et autres Scylla des administrations universitaires, vous croyez connaitre le pire de l'absurdité ? Détrompez vous.
Me voici perplexe devant un formulaire gracieusement envoyé par la sécu. Suis je étudiante ? Suis je salariée. Salariée, donc ? Oui, mais où vais je trouver les trois bulletins de salaires pré requis, alors que je ne commence que le 1er octobre ? (et que mon affiliation à la sécu étudiante doit se terminer à peu près à cette date). Mystère.

Je suis perplexe devant ma feuille. Vous l'êtes devant cet article. Nous voilà quittes, et ce blog est ouvert.

Publié dans Galères

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dr Mimie 16/07/2016 09:39

Hahaha 10 ans après ca n a pas changé !

Myri22 03/04/2012 11:45


Bonjour!


Je découvre aujourd'hui ton blog. J'ai vécu l'externat pendant seulement un an (en 2005) après quoi j'ai lâché tout (ben ouais j'ai ARRETE mes études de médecine ... Pfff! comme je le regrette
quand même !). Je suis actuellement préparatrice en pharmacie (beurk) mariée, mère de 2 enfans et à la rentrée prochaine je repars à l'AVENTURE. A nouveau je vais revêtir "ma blouse
(d'externe), mon badge", et mon statut d'étudiant en 4ème année de médecine. Ce n'est pas pour mon plus grand plaisir puisque j'ai du mal à supporter l'ambiance hospitalière (la
hiérarchie, les bâtiments multiétagés, les patients dérangés pendant leur toilette au lit...) mais il faut encore passer par là pour devenir médecin généraliste ! 


Bref! Te lire est non seulement un véritable plaisir (quelle qualité d'écrivain(e?) !) mais aussi me permet de relativiser, de sentir que tout médecin passe par pas mal d'étapes
similaires et d'anticiper/de me conditionner sur les mésaventures à venir


Bonne continuation et MERCI :¤

Ephélide 17/06/2012 21:44



Merci beaucoup de ton message ! Courage, car il en faut pour reprendre la blouse, mais ça en vaut la peine, promis.


Je penserai bien à toi à la rentrée prochaine



DM 04/02/2008 18:57

Ah, la sécu étudiante, quelle bonheur...Quand je me suis inscrit en thèse, ça a donné en gros ça:Salarié (allocation de recherche, "bourse de thèse" vulgairement parlant), je ne pouvais pas être inscrit à la sécu étudiante.Mais pour pouvoir s'inscrire à l'université sans être inscrit à la sécu étudiante, il fallait pouvoir justifier qu'on ne dépendait pas de la sécu étudiante.Pour cela, il fallait un justificatif, par exemple un contrat de travail.Pour avoir le contrat de travail d'allocataire de recherche, il fallait justifier qu'on était inscrit en thèse.Catch-22Heureusement, la dame des inscriptions a fini par appeler son chef, qui l'a autorisée à m'inscrire.

LL 17/02/2007 14:52

Bienvenue à toi, ex-jeune thrombus des couloirs de l'AP-HP, te voilà enfin promu Externe des Hopitaux de Paris ( en somme te voilà devenu une sous-merde bonne à tout faire :-P . Si ça peut te rassurer on est tous passé par là, oui oui même ton chef de service tyrannique à l'égo demesuré... si si même lui).