Et surtout, de la rationnalité.

Publié le par Ephélide

Ce que j'aime par dessus tout, dans le fond, c'est que nos années de formation payées par le contribuable commencent à porter leurs fruits.

En effet avec à peine 4 ans d'études (dont 2 qui n'avaient pas grand chose à voir avec de la médecine), nous voilà capables d'analyse rationnelle d'un cas, d'aboutir à un diagnostic en réfléchissant aux hypothèses les plus probables et les plus pertinentes, le tout avec une objectivité parfaite, évidement. Envisager d'abord les diagnostics les plus évidents, avoir recours aux "arguments de fréquence" (par exemple une infection des VAS a toutes les chances d'être virale donc sauf preuve de surinfection ou terrain débilité à la base on s'amuse pas à prescrire des antibiotiques, tant pis pour les quelques chances que ce soit bactérien), prendre en compte le contexte etc.

Séance de brainstorming à la bibliothèque.

[moi]: raaaaaah, j'arrive pas à me remettre de ma crève, je suis tout le temps crevée, j'ai des myalgies, même la nuit.

[n'importe quel pékin doté d'un cerveau aurait répondu] :
si t'avais pas cherché à aller en stage avec 40 de fièvre (ce qui s'est soldé par un cuisant échec : je suis restée 1h30 avant qu'on me renvoie à mes pénates et me suis emplafonnée dans un camion sur le chemin du retour avec la voiture parentale), et que tu t'étais vraiment reposée t'en serai pas là, hein, quant au myalgies, entre ton virus et le fait que tu reviennes d'une semaine de snow intense alors que d'habitude ton summum sportif consiste à enchainer des longueur de piscines en zig zaguant entre les aqua gymeuses, ça t'étonne vraiment ?

Au lieu de ça, j'ai eu le droit à :

[copain 1] : C'est peut être la mono ? Allez t'en as pour un moment, mais ça va aller.
[copain 2,3,4], occultant le fait que je tousse plus vraiment, mais se souvenant du cours sur la coqueluche de la veille :T'es sûre que c'est pas la coqueluche ? Je suis sûr que t'as la coqueluche.
[copain 5] se souvenant aussi d'un cours récent : T'as eu la varicelle ? Parce que si c'est pas le cas, t'es peut être en train de faire une forme pulmonaire, c'est plus fréquent chez l'adulte.
(ouais, c'est ça et le tout sans boutons, des esprits brillants et rationnels je vous dis...)
[copain 6, avec un grand sourire préoccupé], mon préféré : Si t'as une fièvre traînante et que t'es fatiguée, c'est peu être le début d'un lymphome ou autre cancer ?


Ah ben il est beau l'avenir de la médecine.

Au fait, prochain stage : Pédiatrie. Si je ne suis pas morte d'ici là, donc.

Publié dans Galères

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

exvag 24/03/2007 13:15

Je confirme qu'il y a plus d'un lecteur.

Ephélide 24/03/2007 14:29

Exvag :)

Andy Verol 22/03/2007 11:52

JE suis crevé aussi...
 

Ephélide 24/03/2007 14:26

Mmm...  dans un de mes cours il est question d'un "Sd de fatigue chronique (existence controversée +++)". La mauvaise nouvelle c'est que ça va pas s'arranger avec le changement d'heure (ma bonne dame, tout ça c'est de la faute des politiciens et leurs idées à la noix), la bonne, c'est qu'on va pas mourir tout de suite. (quoique...)

Andy Verol 22/03/2007 11:52

JE suis crevé aussi...
 

Gaël 19/03/2007 20:31

A l'intention de tes quelques lecteurs qui s'acharnent à n'y rien connaître en médecine, de peur de surprendre trop tôt le signe avant-coureur de leur mort prochaine, je propose que tu appliques à ce blog la bonne vieille devise des Dingodossiers de Gotlib : "s'instruire en s'amusant".
Aujourd'hui: qu'est-ce qu'une myalgie?
Personnellement, je n'en sais foutre rien, mais rien que le mot me fait frémir.

Ephélide 20/03/2007 12:33

Ahah.
Pour la leçon du jour, un peu d'éthymologie chez nos amis les grecs.
Une myalgie, c'est une douleur musculaire. Avec my [myo...], du grec mus, le muscleet Algie, du grec algos, la douleur.
En gros n'importe quel personne un peu sensée aurait parlé de courbature ou de douleur, ou de muscle qui tire, mais non, déformation estudantine, et parce que, ça en jette, moi je dis Myalgie.Aaaaaaaaaah, le jargon, mon meilleur ami, celui qui donne l'impression que je sais de quoi je parle alors que... pas toujours.
Petit exercice pratique, lecteurs*, si vous voulez impressionner votre auditoire la prochaine fois que vous avez un rhume, ne dites pas, "j'ai le nez qui coule", mais "j'ai une rhinorrhée". Vous verrez tout de suite on vous prend plus au sérieux (sauf ceux qui savent ce que ça veut dire).
*oui je pars du principe que vous êtes plusieurs à lire ceci

jocelyncharles 18/03/2007 17:25

oui bon c'est l'effet " étudiant en médecine " qui use ses connaissances. On peut imaginer le meme truc chez les élèves infirmières, aide soignante , kiné.Le mieux ce sont les élèves psycho:moi : je mange beaucoup en ce moment eux: tu ne souffrirais pas de boulimie?. machin bidule chose freudien, truc machin truc cognitiviste, truc muche bidule chouette de tajfell version psy sociale etc etc ....Il faudrait envoyer une video a dailymotion mdrbon thèmejocelyn