L'externe de la rentrée [2/2]

Publié le par Ephélide

L'externe se rassure donc un peu, grâce au stagiaire, il a réalisé que ses quatre ans d'études dans les pattes, dont un an d'externat, cela se voit, diantre !

Vous les verrez peut être aux urgences, ces externes finissant leur quatrième année, leurs points de suture sont plus assurés qu'il y a un an, leur attitude aussi, l'ajout d'expérience aidant, et l'excès de frime aggravant.
Par égard envers eux, on n'insistera pas sur le fait qu'ils se sont aussi spécialisés en gestion de fax, réccupération de dossiers médicaux, remplissage de bons d'examens complémentaires et coups de fils en tout genre.

Ils se sont découvert des vocations ici ou là, parfois aussi labiles que leurs stages. Ils ont appris, s'ils ne le savaient déjà, que les chefs pouvaient être injustes, et du même coup, ils ont appris à s'en moquer éperdument, à défaut d'ouvertement.
Ils savent aussi désormais dire non au sénior qui ne veut pas se relever pendant une garde et leur demande par téléphone de faire un geste certes sans risque majeur, mais dont l'externe ne se sent pas sûr. Ils assenent au sénior à l'autre bout du fil "navré, mais je ne le ferai pas", en se disant qu'un jour, ça fera d'eux des gens responsables, et qu'en attendant, il faut se contenter d'assumer d'être des boulets, pour encore un moment.

Ils ont appris des grandes lignes de prise en charge et certaines spécialités en détail. Le reste viendra. Ils se souviennent de détails inutiles et ont oublié des données d'importance capitale, les internes, les séniors sont là pour leur rappeller, plus ou moins délicatement.

Ils ont aussi appris des principes de bases.
ToutSouffleFébrileEstUneEndocarditeJusqu'àPreuveDuContraire, ou TouteFemmeEstEnceinteJusqu'àPreuveDuContraire (précepte parfois ponctué d'un LaSalope!).
La réalisation de dossiers cliniques théoriques ad nauseam a induit chez eux quelques réflexes pavloviens "c'est une femme jeune, elle a une maladie autoimmune", "c'est un mec en situation précaire, originaire d'europe de l'est (ou d'afrique), il a la tuberculose", "le patient a la tuberculose, comment est son système immunitaire?".
Tout ceci peut donner lieu à de regrettables mélanges, car, du coup, lorsqu'à deux heures du matin Mlle X, issue de la troisième génération de l'émigration russe, se présente aux urgences pour douleurs abdo-pelviennes, l'externe est persuadé qu'il sagit d'une patiente aux antécédents de lupus, ayant une tuberculose péritonnéale, et donc sans doute le HIV, enceinte de surcroît.
Et avant d'aller l'examiner, en feuillettant le dossier, il cherche vaguement dans son esprit déjà embrumé comment faire cohabiter antirétroviraux, antituberculeux, antilupiques et grossesse... Tiens, mais grossesse, ça lui rappelle quelque chose.. Oh mince, elle serait pas en train de faire une GrossesseExtraUtérine celle là ???
panique à bord.
Après vérification, Non. Elle faisait juste une appendicite aiguë.

Vous l'aurez compris, tout cela réclame encore
un peu beaucoup de peaufinage, (le reste de l'externat et l'internat sont là pour ça) mais un jour, cela leur évitera de passer à côté de quelque chose de grave.

Et en attendant hauts-les-coeurs et au travail.

P1, P2, si tu me lis, ne t'inquiète pas, je plaisante, c'est la félicité d'être externe qui me fait délirer, tout est super aisé une fois le concours passé, tout est simple comme une lettre à la poste en temps de grêve, les doigts dans le nez, à l'aise.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ghiz 25/09/2007 22:19

j'ai découvert ce blog y a quelques jours est je suis plus que fan, néo-D2 , tes mots m'ont tu le comprend plus que touché.Drole, fine, continue c un vrai plaisir !!!!!!

Antoine 18/09/2007 20:39

Après avoir passé ma fin d'après-midi à lire tous les billets, je n'ai qu'une chose à dire : félicitations ! Les anecdotes que tu racontes sont instructives, amusantes ou tristes (ou tout cela à la fois), et tu as un style très agréable à lire.Bon, je n'en jette plus, tu aura compris : j'espère te lire souvent (note pour moi-même : t'ajouter ds mes favoris+fils RSS), et bon courage.

Lils 17/09/2007 20:48

C'est un plaisir à lire :)Même pas ça me décourage pour plus tard...Enfin déjà la P1, le stage inf et ensuite la vraie vie...Bon courage

Sevi 17/09/2007 13:29

Hello !tu m'as bien fait rire sur les échanges externe / nouveau P2 tout frais ! j'étais en admiration béate devant mon externe de 5ème année pendant mon stage infirmier ! maintenant j'y suis : /mais parfois, bon dieu, que ça fait du bien (ça marche aussi un peu avec les tous nouveaux D2), d'être celle qui explique... c'est vrai quoi, y'a que dans ces moments là qu'on a l'impression d'avoir progressé ! cordiales carabinades

Niluje 16/09/2007 16:25

Hmmm...D'un autre côté, cet état de fait inculque un peu d'humilité, ce qui n'est pas une mauvaise chose. Enfin c'est vrai que la vie d'externe n'est pas gratifiante et ça ne chagera pas avant plusieurs générations. En médecine on aime pas trop bousculer les habitudes.Alors en route pour l'externat...mination ! (oui elle est très facile mais il FALLAIT que je la fasse)